16h toute ma vie 


Le 27 juin 2023, Nahel est tué par un policier. 


Le soir même, les quartiers s'embrasent et la colère, la violence, se déchaînent. 


Une autre forme de violence déferle alors sur le reste de la France : un flot ininterrompu de commentaires et d'opinions, le plus souvent lapidaires, dans lesquels se perdent les trop rares appels au calme, amalgamant immigration, délinquance, irresponsabilité citoyenne, etc. 


Les élites semblent savoir mieux que quiconque qui sont les responsables : jeux vidéos violents, réseaux sociaux non modérés, démission parentale dans l'éducation des enfants.


L'essor du commerce de la drogue, la disparition progressive des structures de médiation et des associations locales au cours des récentes années, la ghettoïsation et l'isolement des habitants passent au second plan.


Je décide de profiter d'un court séjour à Arles pour aller à la rencontre des quartiers populaires et découvrir la réalité humaine qui se cache derrière les stéréotypes.


Je choisis le quartier de Griffeuille, mon appareil photo sera comme un passeport vers l'autre. 


Au milieu d'un quartier laissé à l'abandon, je rencontre notamment Karine, Annick, Anaïs, Salim et Marvin qui m'invitent à m'asseoir à leur table. 


Les jours suivants, je reviens les voir simplement pour le plaisir de partager un moment avec eux, de les écouter parler de leur famille, de leurs amis, de leur vie.


Sans édulcorer, ni amoindrir la dureté de leur vie, ils me permettent de mieux appréhender celle-ci, avec une certaine justesse, celle des émotions, des sentiments. 


Ils m'ouvrent leurs portes, au sens propre comme au figuré. Jours après jours, ils me présentent à leurs connaissances qui, tout en acceptant de poser devant mon objectif, se confient un peu.


De leurs paroles, de leur rires, de leurs révélatrices taquineries à mon encontre (non, promis, je ne suis pas un agent de la BAC), de leurs réflexions quant aux problématiques sociales et économiques de leur lieu de vie, du constat de l’existence de « deux mondes » si proches au sein d’une seule et même commune, naissent nombres de questionnements, de doutes, d’interrogations sur ce qu’il conviendrait de faire concrètement pour améliorer les choses.


En nous ouvrant à la diversité et en reconnaissant la valeur de chaque individu, pourrions-nous dépasser les préjugés et la peur de l'autre ? En se laissant guider par la curiosité et la volonté de s'intéresser sincèrement à autrui, pourrions-nous parvenir à tisser des liens authentiques et créer un futur commun  ?






Open

Hilal

Open

Coursive donnant sur la rue W. Churchill. En face, le 26 juin 2022, Marwane, 15 ans, meurt touché par une balle perdue lors d'une fusillade.

Open

Gazia Jeanne

Open

Salim

Open

Place principale du quartier de Griffeuille. Sous les coursives, de nombreux rideaux de fer baissés témoignent de l'absence de commerces. En avril 2023, trois jeunes (deux de 19 ans, un de 27 ans) sont blessés lors d'une fusillade à l'arme automatique. 

Open

Ramona Bertrand

Open

Place entourée par les différents immeubles d'habitation du quartier. A l'abandon.

Open

Soan, 9 ans

Open

Radi. Exploite une petite parcelle dans les jardins partagés du quartier

Open

En fin de journée, Karine, Anaïs, Annick, Salim, Marvin, Noredine et d'autres se retrouvent pour passer un moment ensemble à cette table

Open

Saïd exploite la parcelle 27 des jardins partagés du quartier. Ancien ouvrier de la filière maraichère locale, il sera victime au cours de sa carrière d'un accident lié à la fuite soudaine d'un vérin hydraulique qui lui injecte de l'huile brulante dans la main et le bras. Il devra être amputé de son index.

Open

Boboli

Open

Anaïs

Open

Marvin. Travaillant depuis l'âge de 16 ans, il vient seulement, à 29 ans, d'être embauché en CDI aux services techniques de la ville d'Arles, en tant qu'éboueur. Il profite pour la première fois de sa vie de 3 semaines de congés payés. 

Open

Salim m'invite à venir voir la décoration de son appartement, dont le balcon a une "vue sur rien". 

Open

Nelly et trois de ses quatre enfants

Close
Using Format